Idées inspirantes pour un monde plus propre

Produits ménagers naturels : 7 choses à savoir avant de s'y mettre !

Le saviez-vous? L’air intérieur que nous respirons peut être jusqu’à 7 fois plus pollué que l’air extérieur selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Vous pensiez que faire le ménage purifiait votre intérieur ? C’est peut-être l’occasion de passer aux produits ménagers naturels. La team Pimpant vous révèle 7 infos sur les produits ménagers !

produit-menager-naturel-bidon

1. Les produits ménagers naturels en quelques mots

Les contours exacts de la définition d’un produit ménager naturel sont flous. On peut considérer qu’un produit d’entretien naturel s’oppose à un produit conventionnel et que les ingrédients issus de la pétrochimie n’entrent pas dans sa composition. Ainsi, nous considérons comme produits ménagers naturels: les ingrédients issus de la nature animale ou végétale, les produits faits-maison et les produits industriels éco-labellisés par un organisme indépendant. Sans aucun doute, les produits eco-certifiés indiquent le pourcentage de naturalité de la formule. 

Choisir un produit d’entretien naturel permet de diminuer l’exposition aux substances chimiques nocives pour les habitants de la maison et amoindrir son impact sur l’environnement. 

Attention, si les produits ménagers naturels sont plus respectueux pour la planète, ils peuvent être source de désastre écologique comme l’huile de palme.  

2. Les produits ménagers industriels manquent-ils de transparence?

Aujourd’hui, les fabricants industriels de produits ménagers se contentent d’afficher les informations obligatoires soit une fourchette assez vague de concentration pour quelques ingrédients. Les détails tels que les composants ne sont pas mentionnés. Il est difficile de comprendre ce qui se cache derrière les termes techniques EDTA, HEDTA, PBO, PEG. Lessive, nettoyant pour le sol, il est encore plus difficile d’évaluer la dangerosité de ce avec quoi l’on va être en contact et respirer 80% de notre journée (ADEME). Une étude norvégienne a même montré que des femmes qui utilisaient des produits de nettoyage régulièrement pendant 20 ans avaient dégradé leurs capacités respiratoires autant que si elles avaient fumé 1 paquet de cigarettes par jour!

La nature est aussi menacée par les composés chimiques de nos produits d’entretien. C’est le cas des phoshates et des des nitrates, souvent présents dans les lessives, on vous dit tout au point n°5. Suite aux scandales, les industriels font des efforts mais il reste encore beaucoup à faire. Pour ceux qui cherchent de la transparence, le label indépendant Ecocert impose un cahier des charges strict pour la composition des produits. 

3. Les produits ménagers sont riches en composés organiques volatiles (COV)

Les COV sont définis par l’ADEME comme des substances d’origine naturelle ou créées par l’homme qui se répandent facilement dans l’atmosphère. Les COV contenus dans les produits ménagers peuvent être à l’origine d’irritations des voies respiratoires et des yeux. Le Centre International de Recherche contre le Cancer en considère même certains comme cancérogènes. C’est le cas, entre autres, du benzène présent dans les détergents. Selon l’ADEME, plus de 9 produits sur 10 que l’on utilise pour faire le ménage émettent du formaldéhyde, cancérogène.

Les produits ménagers naturels dégagent aussi des COV mais en moindre quantité selon une étude de l’ADEME relayée par Les Echos. Ce sont 5 fois moins de COV émis pour les produits pour les vitres faits maison par exemple. A condition de ne pas y ajouter beaucoup d’huile essentielle! Hé oui, il ne faut pas oublier que le propre ne sent pas. Contrairement aux idées reçues, les huiles essentielles n’assainissent pas l’air. Enfin, quels que soient les produits ménagers utilisés, il est conseillé d’aérer largement la maison lors des séances de nettoyage.  

Saviez-vous que les composés organiques volatiles contribuent aussi à la formation de l’ozone dans l’atmosphère? 

4. Les produits d'entretien sont consommateurs de plastique

Les produits ménagers industriels recourent largement au plastique à usage unique. En effet, ces gros bidons plastiques contiennent souvent une petite partie d’agents nettoyants diluée jusqu’à 10 fois dans de l’eau. Et c’est à peu près pareil pour la lessive, on en parle ici. Chaque bidon terminé est tout simplement jeté et notre poubelle jaune déborde!

Selon CITEO, le taux de recyclage des bouteilles et flacons en plastique est de 61% en France. Cela signifie que sur 10 flacons en plastique commercialisés, 6 seront effectivement recyclés. Des milliers de tonnes de plastique partent donc en décharge ou dans la nature sans être valorisées. Cependant, même en recyclant une bouteille en PET, il n’est pas encore possible d’en produire une nouvelle: le PET recyclé représente entre 25% et 80% de la bouteille neuve, le reste est donc du nouveau plastique. Selon Baptiste Monsaingeon, chercheur à l’IFRIS, le PET recyclé est dans la plupart des cas utilisé pour fabriquer des fibres polaires ou du mobilier de jardin. Et ces produits, eux, ne peuvent être recyclés, ils seront incinérés ou mis en décharge. Même recyclé, le plastique finit toujours par être un déchet. C’est pourquoi il faut en réduire notre consommation en privilégiant la réutilisation des emballages. 

Saviez-vous que les bouteilles d’eau de javel vides sont le seul emballage de produit dangereux autorisé dans le bac de tri? Le pictogramme représentant un losange rouge rempli d’une illustration noire vous permet de reconnaître les produits dangereux. 

produit-menager-naturel-ocean-qui-mousse

5. Nos produits ménagers (naturels ou non) se retrouvent dans l’océan

Une fois le lave-linge vidé, l’éponge rincée ou la vaisselle faite, les produits d’entretien (naturels ou industriels) sont évacués par les canalisations.  L’écume marine sous forme de mousse épaisse est bien souvent révélatrice d’un rejet de détergents en milieu marin. Vous l’avez peut-être déjà observée en bord de mer après les tempêtes, en 2019, Le Monde attirait l’attention sur ce phénomène lors du passage de la tempête Amélie

Les conséquences sur l’écosystème sont lourdes. En effet, les résidus peuvent se redéposer en bord de mer, se disperser dans l’air ou encore engendrer des perturbations endocriniennes chez les animaux marins. 

Une autre altération environnementale connue est l’eutrophisation des cours d’eau. Ce mot compliqué traduit une forte présence de nutriments (apportés par les phosphates et les nitrates) qui fait croître les algues en grand nombre. Le problème survient lors de la décomposition de ces algues qui nécessite beaucoup d’oxygène pour nourrir les bactéries chargées de la dégradation. Les autres êtres vivants aquatiques sont alors menacés.

Vous n’imaginiez pas que faire votre lessive ou dégraisser votre plaque de cuisson pouvait à ce point avoir un impact sur la faune et la flore, et pourtant ! C’est pour cela que le gouvernement a pris des mesures successives depuis les années 2000 pour limiter la teneur en phosphates des lessives et des détergents et informent les citoyens sur les micropolluants. La biodégradabilité des produits utilisés à la maison prend donc tout son sens. Nous avons tous notre rôle à jouer en choisissant des produits biodégradables. 

6. Mais, il y a de l'huile de palme dans les produits ménagers?

Il existe un ingrédient un peu magique pour les fabricants de produits ménagers, c’est l’huile de palme. Peu chère, elle permet de fabriquer des produits accessibles pour les consommateurs. Cependant, le coût est plus élevé pour la planète: la production de l’huile de palme entraîne la déforestation de nombreux espaces dans le monde. Comme le rappelle Geo, l’Indonésie, l’un des plus gros exportateurs d’huile de palme, a déjà perdu 72% de ses forêts, cela menace les espèces animales et la biodiversité, par exemple, l’orang-outan y est particulièrement en danger.

Aujourd’hui, les alternatives à l’huile de palme dans les produits ménagers représentent un surcoût que chacun est libre de payer. C’est le coût du choix, de ses valeurs. Le développement de ces alternatives est plus long et les matières premières sont plus chères mais elles évitent le recours à une huile dont la réputation environnementale n’est plus à faire. 

Une autre solution écologique est d’utiliser des ingrédients bruts comme le savon noir, le vinaigre blanc ou le bicarbonate de soude. Peu chers et écologiques, c’est un bon moyen de faire des économies et de nettoyer sainement sa maison. L’inconvénient de ces produits maison est qu’ils nécessitent du temps pour apprendre à les doser et à les manipuler. 

7. Bien s'équiper : les accessoires du ménage efficace

produit-menager-naturel-tawashi

Les lingettes jetables imbibées de produits chimiques sont pratiques mais représentent une grosse source de déchets pour la maison. On lui préférera le chiffon en microfibre, même s’il est en fibre synthétique, il dure dans le temps et diminue la quantité de détergent à utiliser. Son tissage est particulièrement fin et attrape la saleté fine et grasse, il est aussi plus efficace sur les surfaces vitrées qu’un chiffon en coton. Si vous ne souhaitez pas du tout avoir recours à des matériaux plastiques, vous pouvez utiliser des chiffons en tissus lavables ou du papier journal pour nettoyer vos vitres. 

Vous aimez le DIY? Nous aussi! On vous propose de réaliser vous-même votre tawashi. C’est une alternative au gant de toilette ou à l’éponge, tricoté avec des tissus de récupération. Le tawashi est un peu moins absorbant qu’une éponge classique ou qu’un chiffon microfibre mais il est très résistant et peut être lavé en machine.

Alors, on s'y met ?

Les produits ménagers naturels peuvent se révéler moins efficaces que les produits issus de la pétrochimie si on laisse agir plus longtemps. Connaissez-vous le Cercle de Sinner? Cette théorie du nettoyage décrit 4 facteurs à respecter pour un nettoyage optimal:

  • le temps : plus on laisse agir le produit, plus il est efficace
  • la chimie : les composants du produit agissent sur la tâche
  • l’action mécanique : le frottement aide la chimie à agir
  • la température : en règle générale, plus la température est élevée, plus le nettoyage est efficace (mais cela dépend des ingrédients)

Aussi, il est possible de compenser un facteur par un autre. Si vous ne souhaitez pas utiliser de la pétrochimie (et c’est tout à votre honneur), vous pouvez agir sur les autres facteurs: laisser poser, frotter, augmenter la température de l’eau. Vous ménagez ainsi votre santé et l’environnement. 

On espère que cet article a permis de vous éclairer. Les produits ménagers naturels sont une alternative saine pour votre famille et l’environnement, nous vous conseillons de privilégier les produits labellisés Ecocert et de laaaargement aérer votre maison lors du ménage. 

Si vous cherchez des solutions plus vertes, faites un tour sur notre site

Lessivement Vôtre
Aude de la team Pimpant
pour un monde plus prore 😉

Partager cet article

LIVRAISON OFFERTE DÈS 35€ – CADEAU OFFERT DÈS 70€ ❤️
close-image
×