Les 10 astuces de Colibri pour des vacances écologiques et responsables

Les 10 astuces de Colibri pour des vacances écologiques et responsables

Idées inspirantes pour un monde plus propre

COMPRENDRE

Comment passer des vacances écologiques et responsables?

conseils pour des vacances écologiques

Les 10 conseils de Colibri pour des vacances écolos

Les émissions de CO2 inhérentes aux voyages et au tourisme représenteraient 5% du total mondial des émissions carbones et seraient en augmentation constante avec l’accès progressif au tourisme des pays émergents. Nous sommes désormais conscient des répercussions à long terme sur l’environnement, il faut agir et faire les bons choix pour limiter notre impact carbone lors de nos déplacements, respecter la faune et la flore des pays visités et agir pour la préservation de la planète. Que vous voyagiez en solo, en duo ou en famille, voilà les 10 conseils de Colibri pour réduire au maximum votre impact écologique durant vos voyages :

01 Choisir un mode de transport à faible émission de carbone

La plupart des modes de transport motorisés émettent du carbone, mais il est facile de faire des choix plus écologiques, grâce à la variété de véhicules hybrides et électriques à faibles émissions qui sont maintenant disponibles. Vous avez prévu de sillonner les Alpes cet été avec une voiture de location ? Lors de votre recherche de voiture, focalisez-vous sur celles qui émettent moins de carbone et ont un meilleur rendement énergétique, comme ceux de la ” Green Collection ” de Hertz ou des ” Green Cars ” d’Avis et Europcar. Mieux encore, partagez l’espace ; plus il y a de personnes dans la voiture, plus votre voyage sera efficace sur le plan environnemental.
Pour les transports en commun, l’autobus est généralement le moyen de transport le plus écologique (encore plus lorsqu’il est électrique), suivi du train et des tramways.

 

02 Séjournez vert

Recherchez les hôtels et logements qui font des efforts pour réduire leurs empreintes carbones, que ce soit au niveau de leurs consommations d’énergies (chauffage et isolation), de leurs consommations d’eau (réducteurs de débit sur les robinets) ou dans leurs gestions des déchets. La norme de construction HQE (haute qualité environnementale) peut servir de guide pour identifier les hôtels construits avec une volonté de limiter les impacts environnementaux, tout en assurant à ses occupants des conditions de vie saine et confortable.
L’écolabel Hôtel est également un bon indicateur du fonctionnement vert d’un établissement hôtelier. Ce label délivré par l’AFNOR aux hôtels qui ont satisfait à une batterie de tests et de contrôles rigoureux certifie un effort pour limiter la consommation d’énergie, d’eau et de déchets. Le label récompense également le respect des critères suivant :
– Incitation aux énergies renouvelables et à l’élimination des substances dangereuses pour l’environnement.
– Amélioration de l’éducation environnementale et de la communication pour un meilleur environnement.
Tripadvisor a également sa propre certification verte avec son programme « Ecoleader » 

En dehors de l’hôtellerie classique, un séjour à la campagne ou dans une région montagneuse peut-être l’occasion d’essayer des éco logements comme les maisons dans les arbres, les yourtes et des habitations concept zéro énergie.

 

03 Utiliser des guides locaux

Personne ne sera jamais plus qualifié pour vous faire visiter une ville, un site historique ou un parc naturel que quelqu’un qui y habite. Cela s’applique aussi bien aux steppes d’Asie, à la savane sèche d’Afrique de l’Est qu’au centre de Manhattan.
Faire appel à des guides locaux est également un excellent moyen de s’assurer que vos vacances bénéficient à la communauté locale. Et qui de plus approprié pour vous emmener en safari qu’ un guide local dont les ancêtres vivent à l’endroit visité depuis des années et qui saura vous faire découvrir mieux que personne les subtilités de la faune et la flore locale.

 

04 Réservez un voyagiste éthique
La plupart des opérateurs réputés incluent une politique de ” voyage responsable “, mais il faut toujours vérifier derrière l’aspect marketing si l’entreprise fait vraiment ce qu’elle peut pour s’assurer que vos vacances apportent quelque chose à la destination et à l’économie locale.
L’ATES (Association pour le Tourisme Equitable et Solidaire) est un réseau d’acteurs et de spécialistes du tourisme équitable et solidaire. Créée en 2006, elle regroupe des producteurs de voyages et des membres partenaires, tous engagés pour faire du voyage un levier de développement et de solidarité internationale. Doté d’une charte écologique rigoureuse, je recommande vivement ce réseau qui délivre un label « Garantie tourisme équitable et solidaire » qui assure aux voyageurs une expérience unique de voyage qui respecte les hommes et les cultures.

 

05 Choisissez une crème solaire écologique
La plupart des crèmes solaires, même acheté en pharmacie, sont nocives pour l’environnement et de véritables poisons pour la faune marine. Elles sont bourrées de perturbateur endocrinien qui féminisent les poissons, rendant les males moins fertiles. Elles étouffent les éco systèmes marins en créant un filtre qui diminue la pénétration de la lumière dans l’eau. Si vous êtes adepte de plongée ou de snorkeling, sachez que les poissons qui viendront en contact avec votre peau tartinée de crème solaire ordinaire seront blessés. Choisissez donc une crème solaire biologique affichant des ingrédients respectueux de la faune marine.

 

06 Consommer les produits locaux
Soyez locavore pendant votre séjour. Privilégier les produits locaux est bon pour l’économie, et réduit à son minimum le bilan carbone de votre assiette.
Quand vous partez en excursion, utilisez une gourde avec de l’eau du robinet (de très bonne qualité en montagne) plutôt qu’une bouteille d’eau minérale.

 

07 Gérer ses déchets
Ça peut vous paraître logique, mais il faut parfois le rappeler lorsque vous visiter une région montagneuse: la neige ne nettoie pas les déchets qu’on jette en montagne et il en va de même pour l’océan ! Gardez toujours sur vous un sac réutilisable et essayer de limiter au maximum les emballages recyclables lors de vos transports de nourriture. Pour les fumeurs, n’oubliez pas de prévoir un cendrier de portatif afin de ne pas jeter vos mégots dans la nature.

 

08 Voyager lentement
Prendre le train ou le bus à l’intérieur d’un pays vous permet de voyager comme un local et d’apprécier des endroits en route que vous manqueriez autrement si vous preniez un vol intérieur. Les activités à faible impact, comme le canoë et l’équitation, peuvent aussi vous permettre d’atteindre des endroits que vous n’auriez pas pu atteindre autrement. De même, la meilleure façon d’explorer les îles au large de la côte ouest de l’Écosse ou les lagons cachés de la Thaïlande est de les faire en kayak.

 

09 Faites du bénévolat
Le bénévolat peut être une façon enrichissante de voir le monde. Mais si l’impact réel du bénévolat à court terme (où vous ne faites que quelques heures de bénévolat pendant vos vacances) est controversé, participer à des projets à long terme où vous vivez et travaillez avec la population locale sur des projets scientifiques, de conservation ou de développement peut avoir des avantages considérables pour les lieux que vous visitez. Les réseaux de bénévolats à l’étranger ne sont pas encore très réglementés, alors choisissez votre association ou fondation avec soin. Le Groupe de volontariat éthique de Tourism Concern comprend une série d’organisations de confiance organisées de façon à maximiser les impacts bénéfiques sur le développement durable tout en s’assurant que les volontaires ont une expérience enrichissante – comme le projet primé Blue Ventures, qui place des volontaires avec des équipes de recherche marine sur le terrain, en collaboration étroite avec les communautés locales.

 

10 Participer à des opérations de nettoyage
Si vous voulez donner quelque chose en retour, mais que vous n’avez pas le temps pour une expédition de bénévolat à long terme, prenez part à l’une des nombreuses initiatives bénévoles qui aident à nettoyer les retombées du tourisme. En France, la Surfrider Foundation Europe organise les Initiatives Océanes au niveau mondial. Vous pouvez les aider en participant à des opérations de nettoyages de plages, lacs, rivières et fonds marins partout dans le monde. Ces collectes de déchets sont organisées par des bénévoles. 
Pour les opérations de nettoyage en montagne, l’association à but non lucrative Mountain Riders coordonne des opérations régulières dans les montagnes françaises. 

Partager cet article

Laisser un commentaire

×
×

Panier