Bébé et lessive : comment éviter les allergies ?

lessive et bébé, comment limiter les allergies

Irritations, plaques, démangeaisons… La fréquence des allergies cutanées (eczémas, dermatites, urticaires…) est en hausse constante chez les enfants en bas âges depuis 30 ans. Certains produits d’entretiens mais aussi les lessives et assouplissants – en contact direct avec la peau – peuvent être responsables de ces réactions chez nos p’tits loups.

La lutte contre les allergènes débute avant l’arrivée de bébé

Produits d’entretiens agressifs, mauvaise utilisation des huiles essentielles et conservateurs (formaldéhydes) recouvrant la surface des meubles sont régulièrement sur le banc des accusés responsables des allergies cutanées chez les nourrissons et enfants en bas âge.

Quelques semaines avant son arrivée, on vérifie donc la composition de nos produits d’entretiens du sol et on opte pour des produits naturels, sans allergènes et respectueux de l’environnement.

Le choix d’un produit doté de l’Ecolabel européen est à privilégier (même si celui-ci est encore insuffisant sur de nombreux points). Chez Pimpant, nous sommes allés au-delà des recommandations de l’Ecolabel européen pour notre lessive sans perturbateurs endocriniens, phosphates, azurants optiques, OGM, MIT ou CMIT et sans colorants !

Il est également conseillé de terminer l’aménagement de la chambre de bébé plusieurs semaines avant son arrivé. Cela permettra d’aérer intensivement la pièce et de lutter contre les résidus volatils de peintures, de formaldéhydes (cancérogène avéré) et conservateurs présents à la surface des meubles nouvellement installés.
Ces recommandations touchent les sols et surfaces avec lesquelles les mains et bouche de bébé seront en contact régulier lorsqu’il sera dans la phase d’apprentissage de la mobilité.
Mais bien avant la marche, dès le premier jour à la maternité, il sera soumis à des sources d’allergènes potentiels qu’on sous-estime trop souvent : la lessive et les conservateurs synthétique des vêtements de naissance.

La peau d’un bébé réagit comme une éponge

Plus fine et perméable, la peau de bébé est extrêmement sensible et facilement irritable.
C’est en ce sens que l’achat d’une lessive contenant le moins d’allergènes identifiés devra être effectuée avant la naissance et utilisée pour toute la famille. Et oui, en plus de ses propres vêtement, bébé sera mis en contact avec les habits des autres membres de la tribu. Ce sera l’occasion d’un nettoyage de printemps des armoires et du lavage des manteaux, parka et vestes épaisses soumises à la pollution, à la fumée de tabac et aux parfums synthétiques.

Les bonnes pratiques du lavage des vêtements de bébé

Avant la naissance, il est hautement recommandé de laver une première fois les vêtements neufs avec une lessive sans allergènes. Cela permettra d’enlever les résidus de colorants et des conservateurs (certaines marques de vêtement continuent à asperger leur vêtements de produits toxiques pour faciliter leur conservation).
Du côté machine à laver le linge, privilégier les programmes classiques et éviter les lavages en mode « éco » ou « rapide ». Ces modes sont moins gourmands en eau mais ne permettent pas un rinçage optimal, laissant s’accumuler des produits détergents dans les fibres des vêtements.
À défaut, n’hésitez pas à rincer à la main le linge de votre bébé, en particulier si votre enfant est sujet aux petits boutons ou rougeurs.
Pour la désinfection, bannissez l’eau de Javel ! Mal rincée, elle entraîne d’importants risques d’irritations. Et pour éliminer toute tache de régurgitation, rincez abondamment à l’eau froide les textiles puis lavez en respectant les recommandations présentes sur les étiquettes.

Trop de parfums de synthèse dans les assouplissants

Lorsque l’eau est trop calcaire (eau dure) et rend le linge rêche et difficile à repasser, l’assouplissant peut-être utile pour rendre les vêtements plus doux et agréables à porter. A condition de choisir un produit sans allergène ! Hélas, la plupart des assouplissants du marché ont une compositionn trop riche en parfums de synthèse et en composés allergisants.
Si vous souhaitez tout de même utiliser un adoucissant sûr et écologique, nous vous conseillons cet adoucissant maison DIY qui a fait ses preuves au sein de l’équipe Pimpant et gardera bébé en bonne santé :

– Se munir d’un récipient en plastique refermable et d’une bassine
– Versez dans la bassine 50cl d’eau tiède
– Ajoutez 2 grosses cuillerées à soupe de bicarbonate de soude et mélangez
– Ajoutez 25 cl de vinaigre blanc

C’est prêt !

Pour le dosage, versez 10 cl dans le bac à adoucissant.
 Le mélange va devenir légèrement effervescent mais il s’agit d’une réaction chimique normale. Lorsque l’ensemble se stabilise, transvasez le mélange dans le récipient vide en plastique.
 Le produit n’est pas dangereux mais il est conseillé de se laver les mains après manipulation.
 Pensez à étiqueter le bidon pour éviter toute confusion et le ranger dans un endroit sûr hors de portée des enfants.